Picking : comment choisir entre une préparation “chariots” et une préparation par ventilation ou éclatement ?

Signatips : comment choisir entre picking chariot et ramasse globale puis éclatement ou ventilation

Picking : comment choisir entre une préparation “chariots” et une préparation par ventilation ou éclatement ?

Plusieurs méthodes sont possibles pour effectuer la préparation de commandes. Entre picking “chariots” et ramasse globale suivie d’un éclatement / d’une ventilation vous ne savez plus où donner de la tête ? On vous explique la différence entre les deux process et on vous donne quelques critères pour choisir l’un ou l’autre.

 

1. Qu’est-ce que la préparation “chariots” et la préparation par ramasse globale suivie d’un éclatement/d’une ventilation ?

 

Picking “chariots”

La préparation « chariots » est une méthode de prélèvement qui consiste pour l’opératrice ou l’opérateur à se déplacer avec son chariot de préparation de commandes dans les allées pour y prélever les articles et les déposer dans un emplacement du chariot, qui correspond à une commande. À la fin de cette préparation, l’opératrice ou l’opérateur emmène le chariot directement au poste d’emballage.

Chariot put to light motorisé Asteropa chariot bandeau led contrôle pondéral motorisé chariot put to light motorisé

Ramasse globale suivie d’un éclatement / d’une ventilation

Lors d’une préparation en « ramasse globale suivie de l’éclatement », l’opératrice ou l’opérateur part prélever en vrac tous les articles dont il a besoin pour plusieurs commandes. Une fois la ramasse terminée, il se dirige vers la zone d’éclatement ou de ventilation, et dispatche les produits un par un pour reconstituer toutes les commandes. Lorsque cette opération est terminée, il récupère les commandes pour les emballer.

 

2. Quelles sont les caractéristiques à vérifier pour choisir sa méthode de picking ?

 

Deux critères sont à prendre en compte.

La typologie des commandes

Premièrement, le nombre d’articles par référence. Les commandes ont des profils différents. Les commandes e-commerce par exemple ont souvent un petit nombre de références différentes, avec 1 voire 2 articles pour une même référence. En général, un particulier ne commande pas 50 fois le même t-shirt.

À l’inverse, des commandes de grossistes ou d’approvisionnement de magasins (grande distribution, industrie) peuvent comporter de nombreuses fois une même référence et un même article. Pour reprendre notre exemple, 10 t-shirts blancs en XS, 25 en S, et ainsi de suite.

Les distances de prélèvement

Ensuite, on va évaluer l’interdistance entre deux prélèvements. Quelle distance l’opératrice ou l’opérateur va-t-il ou elle parcourir en moyenne entre chaque référence à prélever ?

 

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

 

3. J’ai vérifié ces deux critères, comment choisir entre chariot et éclatement/ventilation ?

 

Je privilégie le chariot

Dans un picking où l’interdistance entre chaque référence est longue et où le nombre de références ou d’articles par référence est important, on utilisera plutôt un process « chariot ». Il est inadapté d’organiser une ramasse si l’on est amené à manipuler de nombreuses fois les mêmes produits. Prenez nos t-shirts dans toutes les tailles, il va falloir les prélever, dans la bonne quantité, puis les reprendre un par un pour les attribuer parfois à une même commande.

Il existe de toutes sortes de chariots et des solutions peuvent y être intégrées pour fiabiliser la multi-préparation de commandes comme le put to light, le contrôle pondéral ou encore la vidéo.

Pictogramme pick to light put to light Pictogramme contrôle pondéral Pictogramme vidéo

Je prépare en ramasse puis éclatement/ventilation

À l’inverse, lors d’un picking où les commandes ne contiennent que 2 ou 3 références avec 1 voire 2 articles par référence, et que l’interdistance entre chaque prélèvement est courte, alors il parait plus productif d’organiser une ramasse de tous ces articles puis de procéder à leur éclatement dans une structure adaptée. Dans certains cas, une première personne effectue l’éclatement d’un côté de la structure pendant que sur l’autre face, une autre personne se charge de récupérer les commandes complètes pour les emballer au fur et à mesure.

Ce process peut également être optimisé, notamment grâce à des solutions d’aide à la préparation de commandes.

 

Nous espérons que ces explications vous aideront à choisir la méthode qui vous convient le mieux pour votre picking entre une préparation “chariots” et une préparation en ramasse globale suivie d’un éclatement/d’une ventilation.

👉 Pour découvrir d’autres SIGNATIPS, rendez-vous sur notre chaine YouTube.